‹ Retour

Il n’y a pas que les citrouilles qui sourient à l’Halloween, nos résidents aussi !

une_gang_de_citrouilles

Le  31 octobre dernier, les résidents des CHSLD privés conventionnés fêtaient l’Halloween grâce aux différents évènements intergénérationnels ralliés sous le thème #7000vies7000sourires. Princesses et superhéros se sont joints aux résidents des établissements privés conventionnés, des CHSLD et des centres de réadaptation de grande qualité œuvrant au sein du réseau de la santé, pour des activités variées.  Grâce à ces activités intergénérationnelles, les résidents maintiennent une vie sociale active et continuent à vivre au rythme de leur communauté. Costumes, bonbons et sourires garantis!   Les photos sont affichées sur notre page Facebook.

Articles récents

AGA de l’AEPC 2017

  Le 15 juin, l’AEPC tiendra son Assemblée générale annuelle au Manoir Rouville-Campbell. Cet exercice démocratique important dans […]

Voir plus
L’AEPC se désole que la nouvelle Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés ne protège pas assez les personnes vulnérables

Au risque de paraître rabat-joie, l’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) ne peut réellement se réjouir de l’adoption […]

Voir plus
Obligation de dénoncer « certains cas de maltraitance » : une demi-victoire pour toutes les victimes

C’est avec un soulagement que l’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) a appris que la ministre Charbonneau avait […]

Voir plus
Projet de loi sur la maltraitance – Il n’y a pas que les groupes de défense des droits des aînés qui militent pour inclure la dénonciation obligatoire

L’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) croit que l’obligation morale de dénoncer n’a pas le caractère incontournable d’une […]

Voir plus
Projet de loi sur la maltraitance : l’AEPC insiste sur l’importance d’y inclure l’obligation de dénoncer

Première recommandation du mémoire de l’Association des établissements privés conventionnés (AEPC), l’obligation de dénoncer tout acte ou absence […]

Voir plus
Inscrivez-vous à notre infolettre

Recevez nos nouvelles en premier