‹ Retour

L’AEPC applaudit le dépôt du projet de loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilité

Montréal, le 19 octobre 2016 — L’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) applaudit le dépôt du projet de loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilité présenté à l’Assemblée nationale par la ministre Charbonneau.

« Une position claire et sans équivoque est nécessaire en matière de maltraitance envers les aînés vulnérables et nous sommes heureux de constater que madame Charbonneau en a fait une priorité. » a souligné Annick Lavoie, directrice générale de l’AEPC. Le projet de loi prévoit que les établissements au sens de la Loi sur les services de santé et les services sociaux auront l’obligation d’adopter et de mettre en œuvre une politique de lutte à la maltraitance envers les personnes en situation de vulnérabilité. « Cette nouvelle ravit nos membres puisque les établissements privés conventionnés misent déjà sur une culture de la bientraitance appuyée par des politiques en la matière. Ils jouiront donc d’un cadre légal en accord avec leurs convictions et leurs valeurs. » conclut Madame Lavoie. L’AEPC suivra de près l’évolution de ce dossier qui lui tient à cœur car elle considère que la promotion de la bientraitance est l’affaire de tous et doit se refléter dans les gestes de la vie quotidienne.

À propos de l’Association des établissements privés conventionnés (AEPC)

L’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) regroupe 30 propriétaires gestionnaires qui représentent 59 installations (57 CHSLD et 2 centres de réadaptation, incluant des soins palliatifs) offrant un milieu de vie, un milieu de soins et un milieu de fin de vie de qualité à une clientèle en grande perte d’autonomie. Tous les établissements de son réseau détiennent un permis du Ministère de la Santé et des Services sociaux et répondent collectivement aux besoins quotidiens de près de 7 000 personnes, soit près de 20 % de la clientèle hébergée dans l’ensemble du réseau de la santé au Québec.

– 30 –

Source et informations : Sylvie Cajelait, conseillère en communication –  AEPC

Articles récents

AGA de l’AEPC 2017

  Le 15 juin, l’AEPC tiendra son Assemblée générale annuelle au Manoir Rouville-Campbell. Cet exercice démocratique important dans […]

Voir plus
L’AEPC se désole que la nouvelle Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés ne protège pas assez les personnes vulnérables

Au risque de paraître rabat-joie, l’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) ne peut réellement se réjouir de l’adoption […]

Voir plus
Obligation de dénoncer « certains cas de maltraitance » : une demi-victoire pour toutes les victimes

C’est avec un soulagement que l’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) a appris que la ministre Charbonneau avait […]

Voir plus
Projet de loi sur la maltraitance – Il n’y a pas que les groupes de défense des droits des aînés qui militent pour inclure la dénonciation obligatoire

L’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) croit que l’obligation morale de dénoncer n’a pas le caractère incontournable d’une […]

Voir plus
Projet de loi sur la maltraitance : l’AEPC insiste sur l’importance d’y inclure l’obligation de dénoncer

Première recommandation du mémoire de l’Association des établissements privés conventionnés (AEPC), l’obligation de dénoncer tout acte ou absence […]

Voir plus
Inscrivez-vous à notre infolettre

Recevez nos nouvelles en premier