‹ Retour

Le CHSLD Champlain-des-Montagnes : un exemple à suivre !

Photo: Émilie Légaré

Dans le cadre d’une démarche visant à améliorer les soins et services en CHSLD, certains centres performants ont été remarqués, dont le Centre d’hébergement Champlain-des-Montagnes. L’adjointe parlementaire du ministre de la Santé, Marie Montpetit, et la députée de Chauveau, Véronyque Tremblay, ont récemment visité les résidents et l’organisation, question de constater ce qui fait de cet établissement un modèle pour le réseau.  

Marie Montpetit, députée de Crémazie et adjointe parlementaire du ministre de la Santé, est venue visiter le Centre d’hébergement Champlain-des-Montagnes le 27 octobre dernier. « La démarche, c’est d’aller faire des visites dans certains CHSLD dans différentes régions du Québec qui ont été remarqués pour leurs bonnes pratiques à différents niveaux : alimentation, soins d’hygiène, organisation du travail, bientraitance. Ce n’est pas une visite impromptue où on fait un bilan à la fin de la journée, c’est un CHSLD qui a été reconnu pour ses bonnes pratiques, un des beaux modèles dont on souhaite s’inspirer pour l’ensemble du réseau des 400 CHSLD au Québec. » Les conclusions de ce processus seront partagées avec l’ensemble des professionnels prochainement dans le cadre de deux forums publics.

Des constats impressionnants

La députée Véronyque Tremblay, qui accompagnait l’adjointe parlementaire de Gaétan Barrette lors de la visite, a qualifié l’expérience comme étant très positive. Elle dit avoir été marquée par la relation entre l’employé du centre et le résident, le fait que l’équipe s’ajuste à son milieu de vie, incluant le cycle de sommeil. « Souvent, ce qu’on entend dans les médias c’est le côté négatif, qui est heureusement une minorité parce que, la plupart du temps, quand je visite les CHSLD, ce sont des commentaires positifs que je reçois majoritairement. Des gens heureux. » Préconiser des routines personnalisées pour chaque patient représente un défi en soi, mais c’est grâce à « la volonté et la conviction qu’on peut améliorer justement les milieux de vie. Je pense que c’est un travail d’équipe et on ne met pas juste le focus sur les soins, mais sur les services aussi », précise Mme Christine Lessard, présidente-directrice générale du Groupe Champlain.

La clé du succès 

Plusieurs initiatives ont vu le jour pour améliorer le bien-être des patients depuis la création du Centre d’hébergement Champlain-des-Montagnes, il y a 11 ans. Parmi ces dernières, notons un programme intergénérationnel avec les petits du CPE à proximité. Les partenaires constituent effectivement un facteur de réussite du centre. Mme Sophie Barsetti, ancienne directrice générale du centre, admet « que c’est parce qu’il y a eu une volonté extraordinaire de toute une équipe, que ce soit les gestionnaires, les employés, les bénévoles » et que tout le monde a fait preuve de créativité et d’innovation. « Le Groupe Champlain nous a aussi soutenu dans des projets plutôt fous, mais ils nous ont fait confiance. Moi, la plus grande fierté, c’est de savoir que les résidents ont pu vivre ça et peut-être que d’autres vont le vivre aussi  », conclut-elle.

 

Photo: Émilie Légaré

Source : L’echo du Lac

 

Articles récents

L’AEPC recherche un(e) conseiller(e) aux services cliniques et professionnels

CONSEILLER AUX SERVICES CLINIQUES ET PROFESSIONNELS L’Association des établissements privés conventionnés — santé services sociaux (AEPC) est un […]

Voir plus
AGA de l’AEPC 2017

  Le 15 juin, l’AEPC tiendra son Assemblée générale annuelle au Manoir Rouville-Campbell. Cet exercice démocratique important dans […]

Voir plus
L’AEPC se désole que la nouvelle Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés ne protège pas assez les personnes vulnérables

Au risque de paraître rabat-joie, l’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) ne peut réellement se réjouir de l’adoption […]

Voir plus
Obligation de dénoncer « certains cas de maltraitance » : une demi-victoire pour toutes les victimes

C’est avec un soulagement que l’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) a appris que la ministre Charbonneau avait […]

Voir plus
Projet de loi sur la maltraitance – Il n’y a pas que les groupes de défense des droits des aînés qui militent pour inclure la dénonciation obligatoire

L’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) croit que l’obligation morale de dénoncer n’a pas le caractère incontournable d’une […]

Voir plus
Inscrivez-vous à notre infolettre

Recevez nos nouvelles en premier