‹ Retour

Saluons la présence des proches aidants en CHSLD, ceux qu’on oublie trop souvent !

À l’aube de la Semaine nationale des proches aidants qui aura lieu du 4 au 10 novembre 2018, l’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) salue le dévouement et la présence rassurante et aimante des proches aidants qui accompagnent un membre de leur famille vivant en CHSLD.

Trop souvent, on oublie que le proche aidant conserve sa pertinence et sa valeur lors de l’arrivée de la personne aidée en CHSLD. Toutes ses qualités humaines et sa connaissance du résident et de ses habitudes de vie sont importantes. La seule différence est qu’au lieu de pourvoir à 100 % des besoins de son aidé, le proche aidant dispose maintenant d’une équipe avec qui partager ses responsabilités, dont la sécurité, les soins médicaux et les services nécessaires au bien-être de la personne aidée.

Importance d’inclure les proches aidants en CHSLD dans la future Politique nationale sur les proches aidants de la ministre Blais

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, veut mettre en chantier sa Politique nationale sur les proches aidants et, rapporte-t-on dans les coulisses, souhaite la présenter avant la fin de l’année. L’Association des établissements privés conventionnés insiste pour participer aux échanges et aux rencontres préparatoires afin de s’assurer qu’une telle politique prendra en compte les proches aidants de résidents vivant en CHSLD pour que leur statut et leurs besoins soient reconnus. L’AEPC représente 57 CHSLD et 2 centres de réadaptation. Ses membres hébergent près de 7 000 personnes, soit 20 % de la population vivant en CHSLD.

« La création d’une Politique nationale des proches aidants est un projet essentiel et rassembleur qui renforcera la bientraitance et le mieux-vivre ensemble. Il faut que cette Politique soit juste et équitable et qu’elle représente tous les visages de la proche aidance, dont celui des proches aidants dont l’aidé vit en CHSLD. L’AEPC y croit et militera pour s’assurer qu’ils en fassent partie. » — Annick Lavoie, directrice générale de l’Association des établissements privés conventionnés

À propos de l’Association des établissements privés conventionnés (AEPC)

Le secret le mieux gardé du réseau de la santé – L’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) regroupe 30 propriétaires-gestionnaires qui dirigent 59 installations (57 CHSLD et 2 centres de réadaptation, incluant une unité de soins palliatifs) offrant un milieu de vie, un milieu de soins et un milieu de fin de vie de qualité supérieure à une clientèle en grande perte d’autonomie. Les établissements de son réseau répondent collectivement aux besoins quotidiens de près de 7 000 résidents.

Articles récents

Les établissements privés conventionnés s’illustrent encore une fois aux Prix du réseau de la santé et des services sociaux

Les établissements privés conventionnés sont lauréat de deux prix dans le cadre de l’édition 2022 des Prix du […]

Voir plus ›
Message important concernant la COVID‑19

Le MSSS rappelle l’importance d’appliquer les mesures de prévention et de contrôle des infections (PCI) recommandées, et ce, […]

Voir plus ›
Rapport du Vérificateur général du Québec : Les CHSLD privés conventionnés sont prêts à répondre au défi de l’hébergement qui s’annonce

Montréal, 11 mai 2022 — L’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) est heureuse de voir certaines de ses préoccupations […]

Voir plus ›
Marguerite Blais mise sur des embauches massives pour améliorer les CHSLD

L’Association des établissements privés conventionnés s’est quant à elle réjouie de constater « que le plan d’action [est] centré […]

Voir plus ›
Plan d’action hébergement de longue durée : Un désir réel de s’impliquer pour les établissements privés conventionnés

L’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) accueille positivement l’ambition affichée par la ministre Marguerite Blais en matière d’hébergement de longue durée avec la publication du plan d’action 2021-2026. L’AEPC se réjouit que le plan d’action soit centré sur la personne hébergée dans toute sa globalité.

Voir plus ›
Inscrivez-vous à notre infolettre

Recevez nos nouvelles en premier