‹ Retour

Consultation particulière sur le projet de loi no 3 : Valoriser les données de santé pour favoriser des soins de longue durée de qualité et sécuritaires

L’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) présentera aujourd’hui ses recommandations à la Commission des finances publiques de l’Assemblée nationale dans le cadre des consultations particulières sur le projet de loi n° 3, Loi sur les renseignements de santé et de services sociaux et modifiant diverses dispositions législatives. L’AEPC défendra une plus grande fluidité et une sécurité accrue des données de santé, au bénéfice des personnes hébergées dans les CHSLD.

« Le Québec doit rattraper son retard en matière de valorisation des données. La pandémie de la COVID-19 a mis en lumière l’importance d’assurer un meilleur accès aux renseignements de santé pour mieux prévenir et répondre aux enjeux de santé publique. Le manque d’information en temps réel a faussé le portrait de la pandémie dans les milieux de vie des personnes aînées contribuant ainsi à accentuer le risque pour cette population vulnérable. Le moment est venu de corriger le tir et de faire en sorte que les soins dispensés répondent adéquatement aux besoins des résidents, à leur condition et leur bien-être. », affirme Jean Nadon, président du Conseil d’administration de l’AEPC.

Des données pour mieux planifier

C’est bien connu, la liste d’attente pour des places d’hébergement de longue durée ne cesse d’augmenter devant le vieillissement de la population québécoise. Selon les données les plus récentes, plus de 4 200 personnes sont en attente d’une place en CHSLD. À l’instar du Vérificateur général, l’AEPC estime que le Québec doit brosser un juste portrait de la demande actuelle et future en se basant sur des données probantes concernant les besoins et l’évolution démographique. Nous avons bon espoir que l’accès et le partage de ces données probantes permettront de mieux planifier la demande pour des soins et services de longue durée afin qu’ultimement, les citoyens puissent pouvoir choisir leur milieu de vie.

Des données pour mieux soigner

Trop souvent, le personnel soignant des CHSLD privés conventionnés n’a pas accès aux informations cruciales quant à certaines conditions médicales des résidents dont il prend soin. Qui plus est, les informations ne sont parfois pas mises à jour. Or, certaines conditions nécessitent des interventions particulières, dès le premier jour. Un accès à l’ensemble des renseignements de santé permettrait d’adapter certains soins pour assurer la sécurité des résidents, mais également d’éviter des évaluations multiples et des recherches de la part d’intervenants déjà fortement sollicités.

« Les personnes hébergées dans des CHSLD ont des conditions qui peuvent évoluer très rapidement. Il est nécessaire que le personnel soignant ait accès à des informations complètes et à jour. L’accès doit aussi être convivial et rapide. Il en va de la sécurité des résidents. À cet égard, espérons que l’adoption du projet de loi n° 3 permettra de numériser certaines données et de rehausser la technologie utilisée par le réseau. », poursuit Annick Lavoie, directrice générale de l’AEPC. 

Les établissements privés conventionnés : des partenaires à part entière

Alors qu’une nouvelle session parlementaire débute à l’Assemblée nationale, l’AEPC offre son entière collaboration au gouvernement du Québec pour consolider l’offre d’hébergement de longue durée au Québec. Une synergie entre les différents partenaires sera nécessaire pour répondre aux besoins croissants de la clientèle hébergée qui s’alourdit.

Concernant l’AEPC

L’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) regroupe 28 propriétaires gestionnaires qui gèrent 59 établissements (57 CHSLD et 2 hôpitaux de réadaptation incluant une unité de soins palliatifs) offrant un milieu de vie, de soin et de fin de vie de qualité supérieure à une clientèle en grande perte d’autonomie. Situés dans 11 régions du Québec, les établissements privés conventionnés (EPC) répondent collectivement aux besoins quotidiens de près de 7 000 résidents, soit un peu moins de 20 % de la clientèle des aînés en hébergement qui nécessitent des soins de longue durée au Québec pour ce qui concerne le volet CHSLD.

Articles récents

Résidence de Laval finaliste aux Prix d’excellence en santé et services sociaux

Le CHSLD Résidence Riviera de Laval a été sélectionné par un jury ministériel, dans la catégorie Soutien expert […]

Voir plus ›
L’AEPC dépose son mémoire prébudgétaire 2024-2025

L’Association des établissements privés conventionnés – Santé services sociaux a déposé un mémoire dans le cadre des consultations […]

Voir plus ›
Noce d’or pour un couple au CHSLD Providence Notre-Dame de Lourdes

« Le 17 janvier dernier se tenaient, au CHSLD Providence Notre-Dame de Lourdes, situé au 1870, boul. Pie-IX […]

Voir plus ›
Le CHSLD Wales rejoint l’Association des établissements privés conventionnés

Le CHSLD Wales, un établissement nouvellement conventionné offrant des services d’hébergement et de soins de longue durée pour […]

Voir plus ›
Santé Courville obtient une mention d’honneur d’Agrément Canada avec note de 100%

Santé Courville est extrêmement heureux et fier de vous informer qu’Agrément Canada leur a décerné la mention d’honneur […]

Voir plus ›
Inscrivez-vous à notre infolettre

Recevez nos nouvelles en premier