‹ Retour

L’AEPC se désole que la nouvelle Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés ne protège pas assez les personnes vulnérables

Au risque de paraître rabat-joie, l’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) ne peut réellement se réjouir de l’adoption de la Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilité telle qu’elle est rédigée actuellement.

En bref

  • L’AEPC déplore que le signalement ne soit obligatoire que pour certaines situations de maltraitance – L’AEPC soutient que toute situation de maltraitance devrait obligatoirement être signalée.
  • L’AEPC comprend le besoin de protéger les sonneurs d’alerte, mais pas aux dépens de la victime de maltraitance – Si le sonneur d’alerte est complice du méfait qu’il dénonce, il ne devrait pas jouir d’une immunité interdisant à qui que ce soit d’exercer des sanctions disciplinaires à son endroit.                     

Citations d’Annick Lavoie, directrice générale de l’AEPC

« Y a-t-il vraiment des actes de maltraitance qui sont acceptables ? Certainement pas ! Alors, pourquoi limiter le signalement obligatoire à “certaines situations de maltraitance” ? Le but de la Loi devrait être de contrer la maltraitance sous toutes ses formes. »

« La notion de complicité de méfait a été totalement ignorée. En protégeant inconditionnellement les sonneurs d’alertes qui auraient pris part de près ou de loin aux actes de maltraitance, on place les intérêts du sonneur d’alerte devant ceux de la victime, qui souvent est déjà très vulnérable. Pour l’AEPC et ses membres, c’est inacceptable. »

 

 

Articles récents

Jean Nadon élu président du conseil d’administration de l’AEPC

Lors de l’Assemblée générale annuelle qui s’est tenue en juin, les membres de l’Association des établissements privés conventionnés […]

Voir plus ›
La COVID-19 est la grande responsable des décès en CHSLD, ne l’oublions pas !

L’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) s’indigne de la façon dont sont récemment représentés les CHSLD privés conventionnés […]

Voir plus ›
Attention aux imitations : les CHSLD privés ne peuvent pas tous devenir des CHSLD privés conventionnés

L’AEPC réagit à une des conclusions du rapport d’enquête conjoint du Collège des médecins (CMQ), de l’Ordre des […]

Voir plus ›
Les CHSLD et les centres de réadaptation privés conventionnés soulignent la journée commémorative nationale marquant le premier anniversaire de la crise sanitaire

L’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) se joint à ses membres pour offrir ses condoléances aux familles qui […]

Voir plus ›
Semaine nationale des personnes proches aidantes : L’AEPC souligne l’apport des personnes proches aidantes auprès des résidents de CHSLD

L’Association des établissements privés conventionnés et ses membres remercient les personnes proches aidantes de leur engagement indéfectible envers leurs proches, particulièrement ceux habitant en CHSLD.

Voir plus ›
Inscrivez-vous à notre infolettre

Recevez nos nouvelles en premier