‹ Retour

La vie en CHSLD vue de l’intérieur

L’auteur de ce texte rend hommage au personnel du centre d’hébergement Vigi Les Chutes, de Shawinigan.

Publié le 18 juin dans Le Nouvelliste.

Parole aux lecteurs / Le 24 juin 2021, mon épouse Carmen faisait son entrée au Centre d’hébergement Vigi Les Chutes, au son de la musique toute québécoise et du salut au drapeau. Tout pour nous faire sentir chez nous. Et cela ne devait pas se démentir tout au long de son séjour. Un contact aimable et agréable avec ceux et celles qui ont gravité autour d’elle cette journée-là. Une nouvelle page de sa vie commençait et dans l’ensemble son passage en fut un d’une grande qualité.

On entend tellement de choses négatives à propos des CHSLD que ce n’est pas rassurant d’y faire entrer l’être cher, l’amour de sa vie. Des choses négatives, parfois à raison, qu’il faut s’empresser de corriger. Mais pour une chose négative combien de belles choses sont passées sous silence?

C’est la raison pour laquelle j’écris cet article, pour démystifier les préjugés et craintes envers ces établissements. Je ne peux pas parler pour les autres centres d’hébergement, mais au moins à Vigi Les Chutes, je pouvais me sentir en confiance lorsque je quittais mon épouse.

Nous avions notre rituel, j’allais la voir tous les jours, je passais tous les après-midis avec elle, nous écoutions de la musique, regardions des albums de photos, allions aux spectacles de musique offerts par le Centre, écoutions des spectacles à la tété, sortions à l’extérieur, etc. Plein de beaux moments de tendresse, de complicité, d’intimité et de fous rires.

Je pense avoir bien saisi le sens profond de cette phrase de St-Exupéry: « C’est le temps que tu perds pour ta rose qui rend ta rose si importante », le sens même de l’Amour.

Nous avons passé de beaux moments ensemble à ce centre d’hébergement, et cela c’est grâce à tout le personnel, de la direction, aux professionnels, aux infirmières et aux préposés, des gens de cœur, qualité essentielle pour accompagner des êtres en perte d’autonomie. Voici le petit mot que je leur ai laissé avant de quitter pour leur témoigner toute mon appréciation et admiration.

À tout le personnel du Centre d’hébergement Vigi Les Chutes. Carmen et moi unissons nos voix pour vous dire mille mercis pour ces deux belles années passées en votre compagnie.

Il y a quelque chose de noble, de grand et sûrement d’enrichissant et de gratifiant dans ce rôle qui consiste à prendre soin des aînés en perte d’autonomie et de veiller à combler leurs besoins de base.

Marc Bournival

Saint-Étienne-des-Grès

Président du Comité des résidents – Vigi Les Chutes

Articles récents

Les établissements privés conventionnés soulignent la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes aînées

Les établissements privés conventionnés (EPC) membres de l’AEPC soulignent aujourd’hui la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance […]

Voir plus ›
Trois établissements privés conventionnés se distinguent cette année

Le Groupe Roy Santé, la Résidence Riviera et la Résidence Berthiaume-du Tremblay se sont distingués cette année aux […]

Voir plus ›
Nouveau conseil d’administration de l’AEPC

Lors de l’assemblée générale annuelle qui s’est tenue le 6 juin, les membres l’Association des établissements privés conventionnés […]

Voir plus ›
Le sans gluten, « un virage que tout établissement de santé va devoir prendre »

En avril dernier, une quarantaine de membres du personnel soignant et des cuisines des CHSLD St-Georges et du […]

Voir plus ›
Un autre établissement d’hébergement de longue durée se joint à l’AEPC

Le CHSLD Michèle-Bohec, un établissement de soins et d’hébergement de longue durée se joint à l’Association des établissements […]

Voir plus ›
Inscrivez-vous à notre infolettre

Recevez nos nouvelles en premier